Match retour : sur Le Terrain de Sport, quelques mois après une première confrontation, les équipes FB de LTDS et de Daniel Duval s'affrontent à nouveau pour la plus grande joie des auditeurs. Mêmes équipes, même thème, mais les conditions réunies diffèrent. Dans une moindre mesure, les lecteurs seront également à la fête.

SHANGHAIBRIDGE

 En traversant le Nanpu Bridge, Shanghai, si ma mémoire ne me trompe pas

 Ca commençait comme ça :

"Le 24 novembre 2015 -

BEAN AND GONE - LES LIEUX DE LA COFFEE SOCIETY TOKYOITE
Quand les Japonais s'emparent des habitudes occidentales, ils les transcendent pour donner au quotidien des allures d'oeuvres d'art minimales permanentes. C'est le sort qu'ils ont jeté à la coffee culture depuis le début du 20ème siècle. Chez eux, pas question de percolateurs, de machines barbares ou de capsules diaboliques. Les meilleurs crus, une torréfaction à la seconde près, une mouture au micron près, et un simple filtre de lin relié à un cerclage de bambou pour la transsubstantiation d'une poudre en breuvage. Le tout servi dans des tasses dont le MOMA ne sait même pas qu'elles existent et des endroits dont l'Europe, l'Amérique et l'Australie ont oublié jusqu'au souvenir.

 

Bean and gone: Tokyo cafés - Film

Look past the dominance of the big chains in Tokyo and you will find a world of fiercely independent coffee shops. Monocle's Fiona Wilson pays tribute.

https://monocle.com

A REMINISCENT DRIVE - AMBROSIA
Arrangée autour d’images de Rosanna Schiaffino et de Monica Vitti captées sur des pellicules de Bolognini, d’Antonioni ou d’autres, une gracieuse mise en valeur du travail de Jay Alanski sur les sons et la mémoire partagée.

AMBROSIA / A REMINISCENT DRIVE

Le 26 novembre 2015 -

KAREN O - OBSESSION
Pour le générique de la mini-série Flesh and Bones, la chanteuse des Yeah Yeah Yeah's a repris une scie eighties synthpop piquée au groupe Animotion, clones pâles des déjà bien blafards Human League. Mais peu importe. Débarrassé de sa poussière synthétique et plaqué au sol par un tempo alenti, le morceau envoie d'effrayants messages de survie que ne tente pas de couvrir la voix spectrale de la marquise d'O. Résultat impressionnant de réussite mainstream. Presque à la hauteur des plus obsédants thèmes d'ouverture de la saga JB.

Flesh and Bone | Opening Titles | STARZ

Le 27 novembre 2015

1979 - DELTA 5 - MIND YOUR OWN BUSINESS
2 filles, 2 mecs, la scène de Leeds. Les Gang of Four en leaders of the pack, les Mekons en branleurs patentés, les Au Pairs en alter ego. On emmerde tout le monde, les Coms comme le NF, le BM comme les rastas fumeurs de weed. On maltraite le funk parce qu'on l'aime, Maggie parce qu'on la conchie. On boit pour se souvenir qu'on a envie d'oublier. On attend l'arrivée des boneheads dans les pubs. Pour les shooter a coups de battes. Mais, dans le fond, on sait que la guerre est finie. Et qu'on l'a perdue. Pour toujours.

Delta 5 - Mind Your Own Business

LES SONS DU SAMEDI MATIN 1 - LEEDS
On continue avec la scène de Leeds. Dans le nord de l'Angleterre, à la fin des années 70, on avait beau inventer un avenir potentiel au rock (demandez ce qu'ils en pensent aux héritiers Franz Ferdinand, Rapture ou même aux Arctic Monkeys des 3 premiers albums), théoriser et thésauriser sur le féminisme, le plaisir (pris ou pas) en solo, à deux ou à plusieurs, les théories de Gramsci et de Trotsky, l'internationale communiste, la lutte contre le capital ou contre l'hégémonie des Blancs, ça n'empêchait personne de se marrer, de boire des coups et d'échanger le coups de poing avec les néo-nazis. Pour le sérieux et la prise de tête, Londres se posait plutôt là et remplissait à elle toute seule le cahier des charges.
On sortait de l'ineptie du punk, non pas en apprenant ses leçons de musique, mais en créant une seconde vie aux instruments. La basse s'emparait de la mélodie, la guitare et le chant du rythme, et la batterie de la mise en forme(s).
Ca pouvait générer ça, là-dessous, ou ce qui va venir ensuite.

The Au Pairs - it´s obvious

LES SONS DU SAMEDI MATIN 2 - LEEDS BIS
Un chouia plus rock, les glandeurs de la bande. Pour l'anecdote, ils ont fini par s'éparpiller dans la nature quand il a commencé à être question d'assurer un peu de service après-vente. Personne ne voulait jouer le rôle de porte-parole. Trop dielttantes pour ça. Un état d'esprit qu'on rêverait de rencontrer plus souvent aujourd'hui.

The Mekons - Where Were You? (Single)

LES SONS DU SAMEDI MATIN 3 - LEEDS TER
Un poil plus rigides. Les grands frères. Les plus doués. Ils maniaient engagement et cynisme en un même discours schizophrène. Nombre de groupes de la scène actuelle continuent à revendiquer leur influence. Et les aïeux RHCP leur doivent cette basse cinglante qui s'affronte aux guitares.

Gang Of Four - At Home He's A Tourist (1979)

LES SONS DU SAMEDI MATIN 4 - JANCO NILOVIC
Responsable pour la RTF de la mise en son de ces images (reportages, interludes, génériques) dont personne ne prête attention au soundtrack, le Monténégrin a mis un point d'honneur à écrire ses pièces évocatrices et à les faire jouer avec une conscience professionnelle, un goût pour le jazz et une certaine passion qui les sauvent aujourd'hui des oubliettes. Ce "Drug Song" est sans doute plus à sa place dans cette rubrique que ses 3 consoeurs précédentes qui ont oublié que la chahut était plutôt réservé aux heures supérieures de la journée.

Janko Nilovic - Drug Song (1975)

Merci de votre attention