03.11.16

NO COUNTRY FOR VINTAGE ADDICTS - LES MECANIQUES OPPRESSANTES D'ERNST HAAS - NEW YORK / US

  Route 66, Albuquerque, New Mexico 1969 A l'égal d'un Stephen Shore ou d'un William Eggleston, Ernst Haas a longtemps été présenté comme l'un des précurseurs de la couleur en photographie. Couleur dont on faisait alors un usage fréquent dans la photo de mode ou la représentation publicitaire, mais qui n'avait la faveur ni des photographes de presse, ni des représentants de la photo dite "artistique". Pourtant, en quasi-contradiction avec les coloristes réalistes des années 60 et 70, ses cadets, qui utilisent la polychromie... [Lire la suite]
Posté par leterraindesport à 12:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15.04.16

S'IL NE FALLAIT EN GARDER QU'UN - LE FILM DE WONG KAR WAI - HONG KONG

Pour les ambiances aqueuses et tropicales Pour la lumière qui confond les couleurs Pour la danse d'animal inquiet de Maggie Cheung Pour la douleur de femme trompée de Carina Lau Pour la façon ironique, inquiète et désinvolte de Leslie Cheung Pour la mélancolie poisseuse Pour Siboney dans la version de Xavier Cugat Pour le titre, aussi beau en français qu'en anglais   Ce serait : Nos Années sauvages / Days of Being Wild  NOS ANNEES SAUVAGES - BANDE ANNONCE HD      
Posté par leterraindesport à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06.04.16

LE TOMBEAU DES LUCIOLES - OU COMMENT ET POURQUOI LES PLUS GRANDS FILMS NE PEUVENT FAIRE ECOLE - KOBE

    Bonjour, évitons, d'abord, de dire que le film de Takahata surpassera toujours ceux de Miyazaki parce qu'il ose s'amarrer au réel, le prendre à bras-le-corps sans lui ôter sa cruauté, mais en y additionnant une dimension rêveuse, quand ceux de son alter ego des studios Ghibli tournent le dos au quotidien pour tenter de creuser du sens dans des prétextes parfois éthérés alors qu'il suffit souvent de se baisser pour ramasser la justesse et la beauté. Evitons de le dire même si nous le pensons très fort. Evitons de... [Lire la suite]
Posté par leterraindesport à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07.02.16

MOTOR CITY ON HIS MIND - L'OBJECTIF AIGUISE DE PHILIP JARMAIN - DETROIT

Detroit, dans les années glorieuses de la première moitié du 20ème siècle Bonjour, symbole d'une Amérique qui disparaît, Detroit a pourtant contribué à écrire sa légende. Celle du mid-century, des voitures avides de pétrole et de reconnaissance, des malls et des banlieues pavillonnaires omniprésents. Un système d'extension de la ville à l'infini qui en a tué les noyaux originels et dont la ville a été la première victime. Produire le flingue qui lui ferait voler la cervelle en éclats aura été le credo de Detroit. Dès... [Lire la suite]
Posté par leterraindesport à 19:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
19.10.15

la traversée des apparences - vers l'autre rive - kiyoshi kurosawa

Un film apaisé qui traite de la résolution d'une impossibilité Incapable de trouver le chemin vers le repos éternel, un époux revient quêter le droit à la mort auprès de son épouse. Trois ans plus tôt, en proie aux affres d'une dépression mal contenue, partagé entre une épouse indécise et une maîtresse exigeante, incapable d'envisager un choix, Yusuke a mis fin à ses jours en se jetant à la mer. Errant, depuis, entre les morts et les vivants, s'installant pour quelques mois ici et là, au fil des hasards et des rencontres, sans... [Lire la suite]
Posté par leterraindesport à 19:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09.10.15

pas vu pas pris - take me i'm yours - Paris

Je pourrais prétendre que je n'ai pas vu cette expo parce que je ne disposais pas du temps nécessaire ou que je n'y suis pas passé depuis si longtemps que je ne sais même plus où se situe le quai de Conti. Mais c'est plutôt d'une absence d'envie qu'il s'agissait. La même absence d'envie à laquelle me confronte le travail d'un Duchamps, le ready made ou son inverse le DIY en général et toute tentative non pas de déconstruire, mais de vulgariser le geste artistique, de le remettre au centre de l'appréhension des spectateurs. De... [Lire la suite]
Posté par leterraindesport à 13:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03.10.15

lam de fond - rétrospective - centre pompidou - Madrid/Paris/La Havane/Albissola

Bonjour, c'est en relisant la tétralogie havanaise de Leonardo Padura, arrangée autour du personnage de Mario Conde, flic insatisfait, aussi amer qu'une bouteille de Havana Club anejo vide, que j'ai remis la main sur le nom de Wifredo Lam. Padura l'appelle "le Chinois" (el Chino) à plusieurs reprises ce qu'il ne faut pas négliger de replacer dans le contexte cubain et dans le microcosme de la série des Conde. Fasciné par la petite communauté chinoise et sino-cubaine de La Havane, l'auteur ne manque jamais de citer le peintre quand il... [Lire la suite]
Posté par leterraindesport à 16:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
23.09.15

voilà les anges - Much Loved - Marrakech

AUTOUR, A TRAVERS ET AU-DELA DE LA QUESTION DE LA PROSTITUTION, UN GRAND FILM SUR LE MAROC VU DE L'INTERIEUR Bonjour, pour qui connaît le Maroc vu de l'intérieur, la prostitution est, au centre des débats, une composante du quotidien. Traiter du Maroc par le biais de la prostitution, c'est comme aborder le thème de la famille en empruntant le vecteur du repas dominical : en cernant le motif à l'origine de l'organisation du tapis, on évite de se disperser. Des ruelles de la medina aux lobbies des grands hôtels, du restaurant huppé... [Lire la suite]
Posté par leterraindesport à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24.07.15

angle mort - Point Blank - Paris / San Francisco

Bonjour, ce film rapporte une obsession. Autour de laquelle tourne un homme. Lee Marvin, au sommet de sa minéralité. Les yeux pincés, la trogne en carton-pâte, les épaules voûtées, le geste rare et brusque. Trahi. Par son épouse, son meilleur ami, ses idéaux - d'une vie à trois sans intrusion de circonstances extérieures. Rassemblé sur une idée fixe. Récupérer son argent. Et avec lui, peut-être, sa dignité, son humanité, un respect de soi perdu trop brutalement. Planqué dans un angle mort, il fera irruption dans la mécanique bien... [Lire la suite]
Posté par leterraindesport à 01:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22.07.15

dieu seul le voit - Love & Mercy - Paris / Los Angeles

  Bonjour, Ce biopic pas comme les autres - absence notamment de montée, de climax et de chute, Brian Wilson ayant toujours vécu à la limite de l'effondrement psychologique et le metteur en scène ayant fait le choix d'imbriquer en permanence les deux couches de temps encadrant la dépression qui l'a tenu cloué 20 ans chez lui - vaut avant tout pour l'interprétation de Paul Dano qu'on a déjà pu voir dans Little Miss Sunshine ou Night and Day en attente du grand rôle qui lui manquait. Habitant le personnage d'une lumière... [Lire la suite]
Posté par leterraindesport à 01:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,