DSC06832.JPG

Vus et entendus au Chiringuito de Torreilles-Plage un dimanche d'août en fin de journée, occasion de rendre un hommage à cet endroit qui depuis bientôt 20 ans assure, avec simplicité et désinvolture, le backstage d'une des seules plages envisageables du département, loin de toute hype et de toute tentation modeuse. Sur la foi de deux reprises pourtant éprouvées et, par voie de conséquence, parfois éprouvantes (Glory Box et la désormais insupportable Seven Nation Army) qu'ils ont portées à un point d'incandescence et de fraîcheur tel qu'on avait l'impression de ne jamais les avoir entendues, je conseille à n'importe qui en général et à vous en particulier la fréquentation assidue de tous les concerts de l'Electric Octopus Orchestra. Batterie en place, à sa place et ne tenant pourtant pas en place, guitare éructante, morveuse et fiérote, sciant cependant les accords avec une précision d'orfèvre, tous les arguments d'un rock infecté au blues tel que le sent un John Spencer, pour citer quelqu'un, trépignent derrière la corde.

Electric Octopus Orchestra live @ Le Brise Glace